EN | FR

contract global equation management

Les étapes de la certification

Dans le monde, les sociétés et organisations reconnaissent que la compréhension approfondie de leurs forces et faiblesses mène à l’identification de leviers compétitifs.


Cette approche est stratégique pour assurer la continuité de la compétitivité d’une entreprise dans le long terme. Le recours à la certification de système de management est un outil de gestion efficace pour maîtriser ces processus systèmes. Grâce à une approche rigoureuse et règlementée, l’audit est adapté en fonction de la capacité du système à gérer et à réduire les risques opérationnels dans tous les domaines (qualité, environnement, santé et sécurité) tout en répondant pleinement aux exigences de la norme ou du système choisi.

l’audit de certification repose sur trois piliers :

  • 1. Une méthodologie axée sur les risques,
  • 2. Un suivi thématique
  • 3. L’amélioration continue – qui apporte une valeur ajoutée à la certification traditionnelle. L’organisme certificateur évalue le système de management de l’entreprise.
Le processus d’évaluation de l’organisme certificateur comprend 3 étapes principales. Afin que l’entreprise tire pleinement profit de l’audit, le schéma ci-après pourrait être envisagé.  

détail du processus de certification

  • 1. Définition de vos besoins Pour mieux vous connaître et adapter notre proposition à votre entreprise, l’organisme certificateur définit avec l’entreprise ses besoins précis. Toute information transmise restera strictement confidentielle.
  • 2. Proposition de contrat En fonction des besoins de l’entreprise, l’organisme certificateur propose un contrat définissant clairement toutes les modalités de son intervention (durée, coût, …)
  • 3. Evaluation préliminaire ou l’audit préalable (optionnelle) Une option pour évaluer le système de management de l’entreprise avant certification.
  • 4. Planification Toutes les visites sont planifiées à l’avance (d’une visite sur l’autre). Les dates prennent en compte les souhaits de l’entreprise, la disponibilité des auditeurs et les qualifications requises pour auditer les activités de l’entreprise.
  • 5. Audit initial
    • Phase 1 : Revue documentaire + examen de la définition du système de management : pour respecter toute confidentialité, elle est effectuée dans l’entreprise. Elle permet de préparer la phase 2.
    • Phase 2 : Audit terrain : il évalue la mise en application effective du système de l’entreprise sur le terrain. Recommandation à la certification
    • L’entreprise est informée avant le départ de l’auditeur si elle est recommandée à la certification. En cas d’avis négatif, une visite de suivi permettra de valider les actions correctives que l’entreprise aura mises en place à l’issue de l’audit initial.
    • Certificat Suite à la recommandation, et après validation du dossier par la commission de certification, un certificat est délivré à l’entreprise pour une durée de validité de trois ans (sous réserve de maintien du Système de management). Ce certificat précise le champ d’application retenu et la(es) norme(s) applicable(s).
    • Visites de surveillance Elles ont lieu une fois par an et pendant deux ans (sauf indication contraire par l’auditeur) Elle permet de faire régulièrement une évaluation du système de management de l’entreprise et de limiter les risques de dérive.
    • Audit triennal ou de renouvellement A l’issue de l’audit initial, des deux audits annuels de surveillance et avant l’expiration du certificat de l’entreprise, l’organisme de certification réévalue la totalité du système de management de l’entreprise.

    Pour plus d’informations, contactez-nous

10 réponses à Les étapes de la certification